En septembre dernier  a eu lieu à Taurasi (Avellino) la première Masterclass internationale dédiée au vin Taurasi Docg, organisée par la municipalité de Taurasi en collaboration avec plusieures municipalités et caves de la région. L’événement a réuni des experts reconnus du secteur tels que Ronald de Groot (Hollande), Egil Andreas Aasheim (Norvège), Paul Balke (Hollande).

PassaParola été invité et ceci est le rapport de notre collaboratrice

Identité et authenticité, c’est ce qu’on ressent arrivé à Taurasi, en Irpinia, une terre avec les racines ancrée dans une culture archaïque millénaire, comme ben représentée par ses vignes seculaires.

Taurasi est une ville

Une large route pavée de pierres blanches et un imposant escalier mènent à l’arc de la Porta Maggiore, principal accès au village médiéval, entouré de murs et de ses tours.

En vous promenant dans les ruelles charmantes et silencieuses, oubliez les boutiques en série qui ont rendu tant de destinations touristiques identiques, ici vous serez accueillis par d’anciens palais et des maisons décorées, de petites églises et bars à vins : une partie de la ville, réelle, vécue !

Chaque village a son propre château et celui de Taurasi – le Palazzo Marchionale d’origine lombarde – abrite le siège de l’Enoteca Régionale des vins d’Irpinia et propose un parcours œnologique sensoriel unique en Europe.

Vivez ensuite l’emotion de franchir une autre des portes voûtées de l’ancien village, Porta Sant’Angelo : vous vous trouverez sur une terrasse naturelle, surplombant l’éperon sur lequel la ville est construite, avec dans les yeux le panorama paradisiaque des coteaux verdoyants des Apennins cultivés de vignes, d’oliviers, de noisettes et de cultures vivrières.

Taurasi donne son nom à la DOCG du vin homonyme, produit avec un cépage dont l’origine se perd dans la nuit des temps : l’Aglianico. Pour cette raison, Taurasi est certainement la Cité du Vin du Sud, une destination par excellence pour un oenotourisme de qualité.

Taurasi est un vin

Taurasi est souvent appelée «Barolo du Sud», mais tout le monde ne sait pas que, depuis des décennies, l’Aglianico est devenu Barolo! En effet, au cours des années où les vignes du nord avaient été décimées par la phylloxéra, Taurasi a envoyé de wagons de raisin Aglianico via le chemin de fer du vin, expressément construit. Le caractère fort et unique de ce cépage était susceptible de se fondre avec celui d’une autre grande variété de raisin, le Nebbiolo.

Au cours des dernières décennies, les producteurs ont heureusement mis en bouteille et défini l’identité de leur vin, qui a été reconnue comme DOCG en 1993. Vin noble, caractérisé par une bonne acidité et des tanins bien définis, le Taurasi offre des sensations intenses: Il possède d’excellentes propriétés organoleptiques difficiles à décrire, notamment parce que la grande longévité permet une augmentation exceptionnelle de la gamme des notes olfactives.

Taurasi est un Terroir

En plus des caractéristiques extraordinaires du raisin, dont la qualité a pu être sélectionnée génération après génération pendant des centaines d’années, un mélange de conditions uniques caractérise l’Aglianico d’Irpinia : le sol, le climat et la biodiversité.

La terre. Il y a deux composantes principales : le sol argilo-calcaire et le sol d’origine volcanique, qui, avec sa concentration siliceuse de plus de 33%, a protégé les vignes de l’attaque du phylloxéra et a sauvegardé des plantes qui ont aujourd’hui jusqu’à 200 ans. Le sol volcanique est riche en oligoéléments qui nourrissent des vins d’une longévité et d’une élégance extraordinaires.

Le climat. Cultivées loin du littoral maritime et sur les hauteurs (entre 350 et 800 mètres d’altitude), exposées à de fortes fluctuations de température entre le jour et la nuit, à une ventilation soutenue et à des précipitations importantes pendant les mois d’hiver, les vignes bénéficient d’un climat plus proche du continental (comme le Piémont ou la Toscane) que celui typique des latitudes du sud de l’Italie.

La biodiversité trouve ici son apothéose et la viticulture des petits vignobles en garantit la durabilité.

L’aire de production, étendue sur 17 communes, exprime une variété d’interprétations en fonction des styles de vinification, mais aussi de l’inclinaison et de l’exposition des vignes : de Montemarano, l’expression la plus froide de la DOCG, où le versant orienté à l’est signifie qu’il faudra attendre début novembre pour les vendanges, à Paternopoli, qui fait plutôt face à l’ouest et est plus plat, donc il constitue un bassin de sol volcanique.

Chaque déclinaison de ce vin enchante par la variété des nuances aromatiques à découvrir.

Un voyage des cinq sens à travers les 17 communes du Taurasi

Le parcours œnotouristique dans les Terres du Taurasi a vraiment un large horizon : chacune des 17 communes, de Luogosano à Venticano, de Mirabella Ercolano à Montefalcione, de Castelfranci à Lapio, pour n’en citer que quelques-unes, vous accueille en vous offrant ses propres aperçus et spécificités !

Comme si cela ne suffisait pas encore, vous pourrez déguster sur place les autres perles d’Irpine : Greco di Tufo DOCG, Fiano di Avellino DOCG et Falanghina DOC, trois cépages, trois blancs fondamentaux qui racontent aussi le fort caractère territorial.

Dans les Terres du Taurasi les yeux s’émerveillent devant un paysage très rare de vignobles qui produisent du vin depuis deux siècles ! Plantées éloignées et élevées en hauteur, les vignes ont grandi jusqu’à 180 cm, devenant des arbres monumentaux qui tendent leurs longues pousses ruisselantes de grappes l’une vers l’autre. Dans leur ombre, on imagine les générations de métayers qui ont pris soin d’eux et ont permis à la terre de donner deux récoltes : les raisins au sommet et les cultures vivrières à leurs pieds. Tout autour des vieilles vignes, les nouvelles rangées de vignes, ainsi que les autres cultures et le profil doux mais imposant des Apennins, peint un tableau d’une rare beauté.

Je remercie les organisateurs de la Taurasi Masterclass, qui a eu lieu du 17 au 18 septembre 2021 à Taurasi

Giovanna Agnello

Potrebbe interessarti anche questo

Controesodo: le testimonianze

In concomitanza con la pubblicazione dell’articolo dedicato agli italiani che rientrano in…

Controesodo: chi rientra in Italia?

Lavoratori autonomi, ricercatori e soggetti senza occupazione dopo un periodo trascorso all’estero,…