Procida,Island,,Naples,,Italy,,Colorful,Houses,In,Marina,Di,Corricella

Petit bout de terre dans le golfe de Naples, élue capitale de la culture 2022, c’est l’une des premières îles italienne « Covid-Free» (toute la population de l’île a reçu ses doses de vaccin). Loin du brouhaha de ses célèbres îles voisines, c’est une perle à découvrir.

Procida est une île discrète, riche en histoire et de toute beauté : ses petits villages aux couleurs pastel qui la distinguent des autres, ses ruelles où habitent marins, pêcheurs et agriculteurs qui cultivent avec soin des vignobles fertiles et des agrumes dont le parfum envahit les rues. Des événements culturels de qualité y ont lieu, et Procida a servi de décor à nombre de films qui y ont été tournés entièrement ou pour partie seulement. C’est un endroit où il faut aller au moins une fois dans sa vie. Pendant environ deux siècles (le XVIIIe et une partie du XIXe) ses chantiers navals ont fait partie des plus importants et prestigieux d’Europe. L’Institut Nautique Francesco Caracciolo, créé sur l’île au début du XVIIIe siècle, et fermé en 1950 (c’est aujourd’hui le Musée de la Mer), formait des capitaines de navires qui rapportaient sur l’île des expériences et des connaissances en provenance de pays lointains.

Le port principal de l’île est Marina Grande, plus connu sous le nom de Marina de Sancio, pour avoir représenté au fil du temps un pôle religieux pour tous les navigateurs. Ses maisons aux couleurs pastel sont typiques, embellies par des escaliers extérieurs et de vastes terrasses. Elles servent de cadre aux nombreux édifices intéressants de l’endroit : le Palais Montefusco et l’Église de Santa Maria della Pietà plus connue comme l’Église des Marins.  Marina Grande, avec ses boutiques typiques dont la plupart vendent des céramiques peintes à la main et des tableaux originaux qui représentent des vues de Procida, est l’un des endroits les plus animés. Terra Murata est sans aucun doute l’un des lieux les plus fascinants de Procida d’où l’on peut admirer tout le golfe de Naples. Ce lieu fut bâti dans le but de défendre et de protéger ses habitants des nombreuses invasions barbares et des pillages des Sarrazins. Jusqu’à ce qu’au XVIe siècle on construise les remparts actuellement visibles. L’un des édifices les plus importants est sans aucun doute le Palais d’Avalos, construit vers 1550 et devenu par la suite le Pa-lais Royal.

Puis se dresse l’Abbaye de San Michele dont la première construction remonte aux VIIIe et IXe siècle. La construction actuelle remonte au XVIe siècle et renferme plusieurs œuvres d’art, comme par exemple un tableau représentant Saint Michel terrassant Satan, œuvre de l’école de Luca Giordano.

Marina di Corricella est un petit port du XVIIIe siècle, connu pour son architecture particulière avec ses arches, ses coupoles, ses fenêtres, ses escaliers, ses loggias, et ses façades couleur pastel. C’est le village marin le plus ancien et pittoresque de Procida. Il est possible d’y arriver en empruntant des escaliers, la Gradinata del Pennino ou la Gradinata Scura, ou encore par la mer. C’est ce décor unique d’un point de vue cinématographique qui a décidé Massimo Troisi et Michael Redford à le choisir pour y tourner quelques scènes de Il Postino (Le Facteur). Troisi a eu le mérite de faire connaître au grand public les merveilles de cette île, au point que ses habitants ont décidé de lui rendre hommage en donnant son nom à une place du village.

Texte Amelia Conte
Traduction Élisabeth Méhat

Potrebbe interessarti anche questo

Pink Gents: tra i militanti della comunità LGBT

Mentre in Italia si sta discutendo in Senato il DDL ZAN, abbiamo…

Il glamour in due parole: Coco & Marilyn

Due donne che hanno fatto la storia, immortalate da un genio dello…

Con l’estate arriva…un’ “ape”…che vola in città!

Non cerchiamo mai di usare parole straniere perché ci teniamo a valorizzare…